Mieux dormir, une clé pour améliorer la sexualité des femmes ?

Bien dormir limiterait le risque d’avoir une vie sexuelle compliquée, explique cette récente étude, dédiée aux femmes, est relayée dans Menopause, la revue éditée par The North American Menopause Society. Lorsqu’on parle de troubles sexuels, il s’agit de perte de désir, de vaginisme, de baisse de l’activité sexuelle… dont témoigneraient 43% des femmes passé 40 ans.

Certaines explications aux troubles sexuels féminins peuvent se trouver dans la prise de médicaments, dans la prise de contraceptifs (la pilule étant réputée pour baisser la libido) ou encore par des blocages psychiques. Au moment de la ménopause, les changements hormonaux viennent ajouter de la complexité à la questionne sexuelle. L’appareil génito-urinaire se modifie sous l’effet de la carence en oestrogènes notamment.

Mauvaise qualité du sommeil, mauvaise qualité de la vie sexuelle

Et mal dormir, en plus de nombreux autres effets sur la santé, jouerait un rôle important sur la santé sexuelle des femmes. Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont étudié 3 400 femmes, avec un âge médian de 53 ans. Ils cherchaient un lien entre ménopause, troubles du sommeil et dysfonctionnements sexuels.

En les interrogeant sur leurs habitudes et leurs problématiques, ils se sont aperçus que celles qui avaient des troubles sexuels étaient celles qui dormaient le moins bien. Tandis que les autres, dont le sommeil était serein (pas forcément plus long) avaient une bonne santé sexuelle.

Source : communiqué de presse The North American Menopause Society, 21 avril 2021.

Lire aussi :

  • Ménopause : les clés pour une sexualité épanouie
  • Ménopause : 6 conseils pour bien passer le cap

The post Mieux dormir, une clé pour améliorer la sexualité des femmes ? first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu