Constipation : comment stimuler le transit sans laxatifs

Dans le secret de ses toilettes, près d’une femme sur trois souffre de constipation. 44 % d’entre elles sont gênées de façon régulière, soit au moins une fois par mois, et la proportion augmente encore parmi les femmes enceintes, celles qui sont ménopausées et les personnes âgées (sédentarité, traitements médicamenteux). Des chiffres inchangés depuis des années !

Le fait d’aller moins de 3 fois par semaine à la selle – c’est la définition officielle de la constipation – ne se solde pas seulement par un ventre ballonné, voire douloureux. Un transit ralenti va aussi avoir tendance à favoriser les cystites, les mycoses, les hémorroïdes, et à fragiliser le périnée. Mais améliorer les choses n’est pas si simple : il ne suffit pas de se masser le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre et de manger des pruneaux tous les matins, même si cela fait partie des bons réflexes à adopter.

Il n’existe pas une mais des constipations

Souvent, la constipation est installée depuis l’enfance. Et les femmes ont entendu leurs propres mères s’en plaindre. Pourtant, il n’est jamais trop tard pour s’en occuper. En changeant durablement son hygiène de vie, il est possible d’être beaucoup moins gênée par la constipation.

Chez certaines, la constipation apparaît de temps en temps au cours d’un voyage, d’un changement des habitudes de vie ou du régime alimentaire, puis disparaît d’elle-même après quelques jours. Mais chez d’autres, la constipation se manifeste régulièrement et même parfois de façon chronique. Lorsque l’adaptation de l’hygiène de vie n’a pas d’effet, lorsque les traitements classiques sont inefficaces, elle finit vraiment par perturber la qualité de vie.

Les médecins font la différence entre :

la constipation de transit liée à une faible motricité du côlon et à des selles dures et sèches,

la constipation terminale qui est surtout une difficulté d’expulsion,

la constipation fonctionnelle qui concerne ceux chez qui aucune cause n’est trouvée et pour qui les symptômes peuvent avoir une origine psychique.

Heureusement, des traitements existent et soulagent la plupart du temps. Mais avant de vous jeter sur le premier laxatif venu, voici les premières  règles à adopter pour vivre en paix avec votre intestin.

A lire aussi :

Les secrets anti-constipation d’une ostéopathe
Une assiette au top pour votre intestin
Tout ce que le gastro-entérologue a à nous dire sur le transit
La bonne position à adopter aux toilettes
Vrai/faux sur la constipation de l’enfant

On pense aux fibres tous les jours © Getty Images

On mange suffisamment © Getty Images

On choisit bien ses aliments © Getty Images

On essaye les poudres d’herbe © Shutterstock

On boit au moins 1,5 litre chaque jour © Getty Images

On marche au moins 30 minutes par jour © Getty Images

On adopte certaines postures de yoga © Getty Images

On chasse le stress © Getty Images

Quand faut-il consulter ? © Getty Images

The post Constipation : comment stimuler le transit sans laxatifs first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu