Le lait de coco est fabriqué à partir de la pulpe de noix de coco pressée avec de l’eau. Il ne faut pas le confondre avec l’eau de coco,  que l’on trouve au coeur des noix fraîches et que l’on utilise comme boisson, ni avec la crème de coco fabriquée avec moins d’eau que le lait, d’où un résultat plus onctueux et plus gras.

En moyenne, il y a 65 % de noix de coco dans le lait et 90 % dans la crème. Mais il n’existe pas de réglementation définissant leur composition, si bien que celle-ci varie d’une marque à l’autre. En moyenne, il renferme 17 g de lipides aux 100 g et apporte 180 Cal. C’est moins que la crème entière (30 g de lipides et 300 Cal) et environ autant qu’une crème à 15 %.

Lait de coco maison © Getty Images
Gaspacho de concombre au lait de coco © Getty Imges
Risotto de crevettes et lait de coco © Getty Images
Curry de chou-fleur au lait de coco © Getty Images
Sorbet framboise au lait de coco © Getty Images
Smoothie lait de coco – mangue © Getty Images

On le préfère sans additifs

En plus de la noix de coco et de l’eau, les laits de coco peuvent contenir des additifs de synthèse : émulsifiants, stabilisants, épaississants… Certaines marques discount en renferment jusqu’à trois, tandis qu’en version surgelée, on peut en trouver sans.

Préférez les laits bio, garantis sans additifs qui, en général, ne contiennent que de la gomme de guar (un épaississant naturel). Mais on trouve aussi des marques non bio avec trois ingrédients naturels : noix de coco, eau et gomme de guar, c’est parfait.

On l’utilise à la place de la crème ou du beurre

Du fait de sa richesse en lipides, il s’emploie en petite quantité, dans toutes les préparations où on utilise la crème ou presque : soupe, sauce, flan, mais aussi moules marinières, purée de pomme de terre, quiche… Le lait ou la crème de coco peuvent également remplacer le beurre dans des pâtes de gâteaux.

A savoir : les notes épicées (cannelle, curry), acides (citron vert) et salées (nuoc mam, sauce soja) contrebalancent bien sa douceur tout en faisant ressortir sa saveur.

Pourquoi ne faut-il pas en abuser ?

Comme la crème, le lait de coco renferme une majorité d’acides gras saturés. “Souvent diabolisés, ceux-ci sont pourtant utiles en petit quantité à l’organisme : apport d’énergie, structure des membranes cellulaires… si on n’en manque, notre foie va en fabriquer”, rappelle le Dr Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille.

De plus, il existe une grande diversité d’acides gras saturés et tous n’ont pas les mêmes effets. Le lait de coco se distingue par sa richesse en acide laurique, “moins athérogène et moins stockable que l’acide palmitique, le plus répandu dans notre alimentation”, souligne le Dr Jean-Michel Lecerf. Des études ont en effet montré qu’en augmentant à la fois le bon (HDL) et le mauvais (LDL) cholestérol, il aurait un impact neutre sur la cholestérolémie. Mais n’en abusons pas pour autant.

A lire

Lire la suite sur Topsante.com

The post 6 recettes avec du lait de coco first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu