2 nouvelles maladies à déclaration obligatoire

Afin de surveiller et prévenir les risques d’épidémies, certaines maladies doivent être déclarées par les professionnels de santé aux agences régionales de santé : ce sont les maladies à déclaration obligatoire (MDO). Mis en place en 2003, ce dispositif comptait 34 maladies à DO à ce jour. Deux nouvelles maladies viennent se rajouter à cette liste : le virus du Nil occidental et l’encéphalite à tique. La première est une maladie virale, transmise par les moustiques (essentiellement du genre Culex) qui se contaminent exclusivement au contact d’oiseaux infectés. La seconde est transmise à l’Homme lors d’une piqûre de tique porteuse du virus.

Maladies à déclaration obligatoire : qu’est-ce que c’est ?

Le dispositif de surveillance des maladies à déclaration obligatoire repose sur la transmission de données par les médecins et les biologistes (libéraux et hospitaliers) aux médecins inspecteurs de santé publique et leurs collaborateurs des Agences régionales de santé (ARS)  puis aux épidémiologistes de Santé publique France. L’objectif est de détecter et de surveiller l’apparition de cas de certaines maladies afin de prévenir les risques d’épidémie. En voici la liste :

Botulisme
Brucellose
Charbon
Chikungunya
Choléra
Dengue
Diphtérie
Fièvres hémorragiques africaines
Fièvre jaune
Fièvre typhoïde
Hépatite aigue A
Infection aigüe par hépatite B
Infection par le VIH
Infection invasive à méningocoque
Légionellose
Listériose
Mésothéliomes
Orthopoxyviroses (dont variole)
Paludisme
Peste
Poliomyélite
Rage
Rougeole
Rubéole
Saturnisme chez les enfants mineurs
Schistosomiase urogénitale
Suspicion de la maladie de Creutzfeld-Jakob
Tétanos
Toxi-infection alimentaire collective
Tuberculose
Tularémie
Typhus
Zika

L’inscription ou le retrait d’une maladie sur la liste des MDO se fait sur décision du ministre chargé de la Santé par décret pris après avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP). Deux nouvelles maladies viennent donc de s’ajouter à cette (déjà) longue liste : le West Nile virus (également appelé virus du Nil occidental) et l’encéphalite à tique, en raison de l’extension de leur zone de transmission et du nombre de cas en Europe qui va croissant.

A lire aussi :

Signalement tiques : une piqûre sur 2 a lieu dans les jardins
Moustique tigre : taille, piqûre, comment le reconnaître
Chikungunya, dengue et zika : les maladies gagnent du terrain

The post 2 nouvelles maladies à déclaration obligatoire first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu